COMBAT CONTRE L\' HYPERPHAGIE COMPULSIVE

L' automutilation

L'automutilation est le fait pour une personne de s'infliger délibérément des blessures. Elle peut être faite dans plusieurs buts, comme se punir, ou pour se soulager de problèmes personnels ou professionnels.

Est-ce que la culpabilité entre dans le cadre d'une automutilation du cerveau ?

Je dirais OUI car c'est vraiment s'automutiler le cerveau cette maladie.

En pensant à l'une de mes fidèles lectrices, le thème de l'automutilation est intéressant :

- lors d'ennui

- lors de stress.

A défault de bouffe, s'automutiler, c'est également se soulager de quelquechose, le fait de saigner libère.

Là aussi, je ne jugerai pas les personnes qui en ont recours car moi-même grâce à ma lectrice fidèle, j'ai compris que j'y avais recours :

- j'adore m'arracher la peau de tous les doigts jusqu'au saignement. Ca me fait du bien, surtout quand je suis stressée ou que je m'ennuie.

- j'adore aussi me percer les boutons sur tous le corps et avoir les marques : c'est comme une flagélation le fait de se faire mal en se pinçant la peau. Ensuite je suis couverte de cicatrices. C'est plus fort que moi, c'est surtout quand j'arrive pas à dormir que je fais çà ou quand je suis trop énervée : j'enchaîne crise de bouffe + ce rituel.

- j'adore aussi me machouiller la peau dans la bouche, me mordre surtout quand je suis énervée.

Bien sûr il ne s'agit pas ici de grandes automutilations car il y a bien plus que moi :

- les entailles au couteau sur les bras....

Alors peut-on en déduire que :

- automutilation est associée à certains TCA ?

- automutilation est associée à culpabilité ?

Sujet intéressant et à débattre...

 

 



18/10/2009
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 153 autres membres