COMBAT CONTRE L\' HYPERPHAGIE COMPULSIVE

c'est dur !! Desespoir quand tu me tiens...

Bonjour,

Après vous avoir expliqué mon parcours d'hyperphage, je tiens à vous dire que ma rechute se passe très mal.

Oui, je n'y arrive plus, je suis fatiguée de tout contrôler et j'ai fini par tout arrêter. Je sais que je vais y arriver mais je n'en peux plus.

Et toute cette fatigue........

C'est navrant de regrossir puis d'avoir à reperdre les kilos que l'on avait déjà perdus !!

Même après avoir consulté mon médecin et double ration d'anti-dépresseur, je n'y arrive pas.

J'ai changé d'employeur et ai intégré une entreprise dont j'attendais une opportunité depuis 5 ans !

Maintenant que j'ai cette opportunité, que j'ai été embauchée, je pensais que çà allait me booster vers une amélioration mais rien n'y fait........

En fait, je n'arrive pas à réaliser que j'ai trop attendu ce poste pour comprendre que maintenant je l'ai !!

Voilà, encore tous les soirs mes menus sont :

- 1 à 2 voire 3 paquets de chips

- 1/2 baguette de pain avec du Bresse Bleu

- 1 à 2 paquets entiers de gâteaux ou tartine/crêpe au beurre de cacahouette ou crème de pruneaux

- 1kg de glace alors que je ne mange JAMAIS de glaces !!

le tout en moins de 2H.

Ensuite c'est la sieste ou plutôt la nuit et après mes remontées acides et envie de vomir, le lendemain, je recommence.

J'ai dû bien reprendre 25kg et je ne peux plus m'arrêter.

Alors, j'en parle à mon médecin, mon psychiatre, mais je n'y arrive toujours pas.

Que faire ?

La fatigue de tout contrôler et réfléchir à tout ce que je vais manger pour maigrir ou m'en sortir (légumes.... plats équilibrés) ont fini par me tourner la tête... Tout çà me fatigue,

 

Je voudrais me réveiller le matin sans ce poids mental et physique.........

Le 17/01/2010

C'est avec grand désespoir que je vous annonce que j'ai repris tous les kilos que j'ai perdu depuis novembre 2006 soit 38kg.

Je m'en doutais car ma peau commence à s'abîmer du fait des frottements et çà fait trop mal et çà brûle.

En plus je suis trop essoufflée et j'ai même honte de retourner au sport car le prof était si fier de moi ! Et les copines aussi...

Je ne sais plus ce qu'est la satiété et le contrôle m'a bouffé de l'intérieur sans que je puisse faire quelquechose. J'ai un démon ou un alien qui s'est installé et il n'y a rien à faire.

Je m'avoue vaincue même si je suis une battante ! La maladie me bouffe littérallement et est devenue plus forte que moi.

J'ai remarqué :

- que si tout corps va mieux, ta tête ne suit pas

- que si ta tête va mieux, ton corps rechute.

Pourtant, psychologiquement, çà va mieux mais plus physiquement. Alors, mon traitement anti-dépresseur a été baissé puisqu'il n'a plus effet sur mes crises.

Et puis, toute cette réflexion, jour et nuit, devient si fatiguant que j'en ai perdu le contrôle et c'est celui ci qui me bouffe.

Alors si la chirurgie peut me permettre de moins réflechir à mon carnet alimentaire et de limiter la bouffe ingurgitée, elle peut être LE remède tout en sachant qu'elle n'est en aucun cas efficace contre les crises. MAIS si tu manges plus que l'estomac accepte, tu vomis. Détestant vomir, çà peut être une bonne leçon au démon pour se désactive afin de maîtriser les crises puis les radier.

En attendant, les années passent... passent... passent... le corps vieilli mais la maladie reste... Et ELLE n'a pas d'âge...

 



11/07/2009
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 153 autres membres