COMBAT CONTRE L\' HYPERPHAGIE COMPULSIVE

Bilan de Santé 2010 : 6ème jour

Pour commencer, j'ai l'échographie cardiaque. Pas besoin d'être à jeun. L'hôpital étant énorme, il faut qu'un ambulancier interne vienne vous chercher pour vous accompagner et venir vous rechercher au bon bâtiment. Généralement, je suis accompagnée en voiture, et reviens à pieds, histoire de marcher.

 

L'après-midi, l'ambulancier vient me chercher pour passer un examen où « on souffle dans les tuyaux » (mesure de l'oxygène) puis c'est prise de sang pour mesure des gaz du sang. Ca a dû durer 1h00. A force de souffler, j'avais la tête saoule.

 

En revenant à pieds, j'étais en train de traverser sur passage piéton quand une voiture s'est mise en marche arrière à fonds la caisse. Elle a bien failli me percuter et j'ai crié tellement fort que rien à faire. Un pompier a assisté à la scène et a crié lui aussi. A 5 cm, j'étais sous la voiture avec la roue bien centrée sur ma hanche droite. Le gas, un jeune, comme si de rien n'était, me dit « excusez moi madame » et voulait partir comme si de rien n'était ! Je lui ai dit : « non mais, vous n'avez pas vu que j'étais en train de traverser ? Vous vous rendez compte que vous avez failli me renverser si on n'aurait pas crié ? » Avec son air idiot, il est parti comme si de rien n'était.

Je n'ai jamais vu qu'on faisait une marche arrière à fonds la caisse dans un hôpital sans regarder dans le rétroviseur.

 

Le pompier m'a demandé si j'allais bien. NON, je vais mal car mes jambes flagellent car j'ai eu peur ! PEUR : il m'aurait broyé la hanche et les genoux. J'aurais fait quoi ? Avec mon poids, impossible d'être en béquilles car je ne peux pas me soulever et faire du cloche pieds. EN COLERE : je suis rouge écarlate et j'y suis restée pendant 5h00. Je pense que j'avais au moins 20 de tension, j'étais mal.

 

En retournant dans le service, je m'asseois en attendant que çà passe. Puis j'en parle dans le service. On me dit que les gens s'imaginent sur une autoroute et non dans un hôpital. D'ailleurs, on m'explique qu'une infirmière a subi le même incident et a été renversée. Elle est restée longtemps en fauteuil roulant !!

 

Ce con est bien tranquille alors que moi j'ai un mal de tête terrible.

 

La chef de service vient me visiter et me répète que la priorité est d'être suivie par un psy TCA et c'est tout.

 

Je suis bien d'accord. Une prise en charge TCA peut être longue voir très longue. Je ne vais pas restée avec ma mal bouffe pendant tout ce temps ! Depuis ma rechute, je mange n'importe quoi gras et sucré mais je ne considère pas cela comme des crises. En réalité, il s'agit de crises qui sont tellement banalisées que je me nourris qu'avec les crises. Je suis juste démotivée pour cuisiner et surtout fatiguée et je n'ai pas le courage de faire à manger. Donc le soir, c'est surtout sandwich fromage et gâteaux. Je ne vais pas rester 5 ans comme çà le temps que la thérapie fasse effet ! Là c'est clair, je serais certainement plus de ce monde car je ne supporte plus mon poids.

 

J'espérais qu'on me dise que je vais être remotivée par une cure diététique en parallèle de la thérapie comportementale. Là, je suis déçue. C'est comme la diététicienne. Pas la peine d'aller à l'atelier diététique car TCA. Mais çà veut dire quoi ? Que je n'ai pas le droit d'apprendre à manger normalement car j'ai un trouble alimentaire et qu'en crise je mange n'importe quoi ? Il n'y a que çà dans la bouche des médecins : TCA TCA TCA. J'ai bien compris que je ne dois attendre d'aucune motivation de la part du service. Et pourtant, je le dis de vive voix que je ne suis plus motivée pour mes plats équilibrés mais on me répond toujours la même réponse : TCA. Mais bon sang, je ne fais pas des crises toutes les 5 minutes, il y a des jours où je n'en fais pas du tout. Et justement ces jours-ci je pourrais cuisiner et manger normalement, seulement j'ai perdu la main, je n'en ai plus envie.

 

Autant le service est très compétent pour les examens médicaux, autant il n'excelle pas pour la suite des évènements.

 

Ce soir, j'aurais bien fait une crise avec tous les évènements de la journée si j'aurais été chez moi. Merde !



13/06/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 153 autres membres