COMBAT CONTRE L\' HYPERPHAGIE COMPULSIVE

Bilan de Santé 2010 : 3ème jour

Hier soir, quel cinéma cette prise de sang ! Mes veines sont trop fines ! 20 minutes pour se terminer dans la main. J'ai demandé à ce que les barrières du lit me soient installées car je roule tellement que j'ai failli tomber la nuit dernière car je me suis crue dans mon grand lit.

 

Ce soir j'ai l'examen de l'apnée du sommeil : on verra bien cette fois-ci ! Sinon j'ai super bien mangé car on m'a doublé ma ration de légumes que j'avais demandée. Pour information, la diététicienne voulait me doubler les féculents au lieu des légumes. Je suis désolée, j'ai bien beau être grosse, je ne suis pas un bonhomme. C'est encore en insistant que j'ai réussi à la convaincre de la double ration de légumes au lieu des féculents. Comme j'étais énervée à cause de l'atelier diététique, elle a exécuté ma demande. Par contre, il me faut 2 petits pains le matin sinon j'ai trop faim dans la matinée.

Exécution !

 

Mise à part cet énervement  momentané, j'ai sympathisé avec la voisine d'en face et nous discutons de temps à autre. Au moment où l'on devait partir marcher, le médecin interne passe pour demander si tout allait bien. J'en profite pour lui demander sur quoi va aboutir le bilan de santé dont une cure diététique. Elle me répond que pour moi, la priorité reste une prise en charge par un(e) psychiatre spécialisé en TCA et le reste dépend des résultants du bilan sanguin.

 

J'explique que le cure diététique me permettrait de remanger et non de bouffer et surtout de me MOTIVER. Car il ne s'agit pas de régime mais de manger normalement en étant suffisamment rassasiée pour ne pas courir aux distributeurs automatiques ou autres magasins. En parallèle, bien sûr du travail avec le psy TCA qui reste prioritaire, j'ai bien compris !

 

J'ai beaucoup marché aujourd'hui et fait nouveau :

-         j'ai attrapé un engourdissement au niveau de la cuisse gauche membre supérieure. Ca me gêne tellement que je suis obligée de m'asseoir sinon je peux tomber. Il faut que j'en parle demain au médecin.

 

Sinon pas d'examen particulier pour le moment.

 

Le soir, j'ai rencontré une personne qui est arrivée le même jour que moi. Franchement elle doit bien faire 80kg mais m'annonce qu'elle en fait 95. Elle a été acceptée dans le service car a plus de 70 ans et du fait de son état de santé : a très mal aux pieds. Apparemment elle a demandé à avoir l'anneau gastrique mais celui-ci lui a été refusé pour motif qu'elle peut s'en sortir avec un simple rééquilibrage alimentaire car elle n'est pas en obésité morbide comme la plupart dans le service.

 

Ca me rassure que la chirurgie ne soit pas systématiquement la solution à l'embonpoint. On en oublie qu'il est possible de s'en sortir seule. La chirurgie bariatrique ne doit pas être automatique surtout si tu n'as pas suivi(e) auparavant et tenté de maigrir avec un professionnel de santé. On ne parle pas de ces conneries de régime à faire seule (notamment ceux des magazines ou autre). Ici, la plupart ont eu un réel suivi mais sont en rechute comme moi. A peser plus de 150 kg devient dangereux pour l'état de santé. Et le yo-yo c'est pire !

Au fond du couloir, j'ai vu une patiente vraiment énorme qui doit bien peser dans les 250 kg. Elle marche très peu mais avec une canne et il lui faut le fauteuil roulant énorme. Ce n'est pas de la rigolade, ici on ne voit pas de personnes qui n'ont que 10 kg à perdre ! La moyenne se situe au moins autour des 150 kg. La plus mince étant la dame âgée avec ses 95 kg qui doit se faire opérer des genoux en plus de son problème de pieds et a des varices.

 

Bon, je vous laisse. A demain.



13/06/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 153 autres membres