COMBAT CONTRE L\' HYPERPHAGIE COMPULSIVE

Bilan de Santé 2010 : 2ème jour

Après avoir très mal dormi, il faut me lever vers 7h30 pour faire la pesée qui n'a lieu que le lendemain de l'arrivée et le jour du départ. C'est nécessaire pour calculer l'IMC. Ce n'est pas vrai, j'ai encore pris 4kg depuis mon RDV du mois de mars au service consultation.

 

Puis, je suis retournée dans ma chambre et j'attends que l'infirmière me fasse la prise de sang. Après plusieurs tentatives sur les 2 bras et les mains, c'est sur le poignet que l'on réussi enfin à me vampiriser de plus de 20 flacons.

 

Il est 9h30 : je crève de faim et voilà le petit déjeuner : un petit pain avec 1 tablette de beurre et du thé. Je prends mon cachet pour l'hypertension.

 

Après la douche, je décide d'aller me promener mais il faut demander l'autorisation au service. Au même moment, j'ai la diététicienne qui passe pour faire le bilan de mon passé alimentaire. Elle me demande si les plats reçus à l'hôpital me suffisent en quantité. Je demande une double ration de légumes et un autre petit pain le matin.

L'entretien a bien duré 1h00.

 

Ensuite, j'ai pu faire ma marche et j'ai faim au point que çà me tourne la tête. Il a fallu que j'attende jusqu'à 13h00 pour manger. Puis j'ai fait la sieste. Ensuite une autre diététicienne est passée pour savoir si les repas me convenaient avec du goût… Je réponds par l'affirmative. Elle m'inscrit à un atelier diététique sous mon insistance car pour elle çà ne sert à rien du fait de mes TCA. Un court instant, çà m'a vraiment mis en colère ! J'ai compris que parce que j'avais des TCA, je n'avais pas le droit à une cure de rééquilibrage alimentaire. Je regrette car je n'ai pas de TCA toute la journée et tout le temps ! Celle-là je la retiens bien et elle ne rentre pas dans mon estime !

 

Ensuite, je somnole sur mon lit quand le médecin interne passe pour me demander si tout va bien. Je refais une marche et poste une carte postale pour ma mère. Je suis allée acheter de la lessive et je peux vous dire que je n'ai même pas eu envie de regarder les gâteaux et autres cochonneries au monoprix du coin pour lequel j'ai demandé l'autorisation de sortir (essentiellement pour acheter de la lessive).

 

A mon retour dans le service, j'apprends que l'IRM du cerveau est prévu le jeudi après-midi alors que je suis censée sortir le matin. Le médecin interne me dit que je quitterais le service après l'examen sans problème pour une sortie l'après-midi.

 

Les journées sont longues, je n'ai pas pris la télé, et une prise de sang est programmée à minuit.

 



13/06/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 153 autres membres