COMBAT CONTRE L\' HYPERPHAGIE COMPULSIVE

Prendre conscience des risques opératoires

Votre attention s'il vous plaît !

Je me permets d'ajouter cet article car il faut rappeler que la chirurgie bariatrique est une opération lourde et dans le cadre du bypass : irréversible. Elle pourrait devenir réversible mais çà entraîne un difficulté chirurgicale supplémentaire car il y a déjà court circuit bariatrique. Pour le remettre à la normale c'est très compliqué et reste rare d'où l'irréversibilité.

Les risques opératoires sont très lourds et ils peuvent entraîner coma et décès suite le plus souvent à fuite au niveau du court circuit de l'estomac aux intestins qui peut aboutir à une infection (et qui d'ailleurs nécessité une ré-opération). On parle alors d'anastomose.

Je vous invite à lire quelques explications données par LE MEDICAL NEWS.

De plus, à la recherche de témoignages sur un échec de l'opération, je suis tombée un récit très émouvant et trés bien décrit que je vous invite à lire tranquillement. Comme quoi cette opération n'est pas anodine ni magique.

Il s'agit du récit très émouvant de Phaedra qui cite : récit d'un bypass cauchemardesque.

CLIQUEZ ICI POUR LIRE LE RECIT DE PHAEDRA

Après cette lecture, la décision sur une future opération peut être remise en questions.

L'efficacité de la chirurgie peut diminuer dans le temps

- Gastroplastie : Attention à 2 ans, risque de dérapages vers le sucré.
-  Sleeve après 7 ans ? Non connu à ce jour
-  Bypass : son efficacité diminue après 6-7 ans

Les causes de réussite sont toujours les même :
-  La motivation initiale
-  Le bon choix de l'intervention
-  Le suivi

Certains des risques de la chirurgie bariatrique comprennent :
a) les carences nutritionnelles,
b) le saignement,
c) les fuites, les infections,
d) la mortalité associées à l'échec de respiration, de caillots de sang ou des problèmes avec la procédure de by-pass,
e) intolérance de l'anneau,
f) embolie pulmonaire.

En plus de l'intervention chirurgicale en elle-même, votre conditions physique et votre état de santé influent sur le risque. Environ 10 à 20 % des patients qui ont subi une opération pour perdre du poids peuvent nécessiter de nouvelles opérations.

MERCI DE VOTRE ATTENTION

sources :

la chirurgie de l'obésité, mmt-fr.org

coelioscopie13, étude hopital européen Pompidou, john libbey eurotext, revue médicale suisse

obesity-diet, anneaubypass

clinique saint pierre, chirurgie obésité anjou : attention je n'en fais pas la publicité ! ce sont les explications qui sont intéressantes !

Phaedra



28/11/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 153 autres membres