COMBAT CONTRE L\' HYPERPHAGIE COMPULSIVE


nouvelle...... besoin d\'aide

0 appréciations
Hors-ligne
bonjour,
je suis une fille de 16ans et cela va faire 6ans que je suis hyperfage.
j'en ai pris conscience il n'y a pas longtemps. peu être parce que je me voilais la face, parce que je ne voulais pas reconnaitre que ça n'allais pas, que j'avais besoin d'aide...il c'est passé beaucoup de chose dans ma vie ,et aujourd'hui je suis arrivée à un point ou je ne peu plus faire comme si tout aller bien. parce que quand dans sa tête ça ne va plus, le corps et l'esprit entre en conflit. c'est ce qui se passe pour moi : on ne peu pas aller bien physiquement si dans sa tête c'est le chao total. une coach (pour mes examens) m'a dit que j'était en dépression, une amie qui a fait une formation de psy me l'a également dit...elles n'avaient pas besoin de le faire je le savais déjà. mais aujourd'hui j'ai des problemes de poids et déjà que mon estime de moi culmine au point point 0, je ne me suporte plus . quand je regarde dans la glace c'est pas moi que je vois c'est quelqu'un de faible, de minable et je me dégoute.je ne veux pas être cette personne je veux être moi. alors vous voyez une dépression plus ça comme conséquenses j'ai beaucoup de mal à gérer. je ne sais plus quoi faire, qui aller voir, à qui parler alors j'en suis réduite à parler sur internet parce que je suis seule...
je ne sais plus trop quoi dire, je suis un peu perdue la mais j'éspère que je ne vous ai pas trop soualé avec mes histoires, sinon j'en suis désolée...je n'attends pas de réponses ne vous sentez pas obligé et de toute façon qu'est ce qu'il y a à dire ?
bref au revoir ^^
H&D
hyperphagiecompulsive

:mg:

Bonjour Carla,

Un brin de muguet pour te dire que je comprends tout ce que tu écris car cette maladie nous aspire tellement de l'intérieur qu'on est enfermé dans soi-même. J'en ai déjà parlé mais c'est très compliqué pour l'entourage de nous comprendre car pour la plupart il s'agit plutôt de gourmandises, de caprices que de maladie. En plus on est souvent mal perçu car sans volonté.

Est ce qu'un fumeur avant plus de 10 ans de cigarettes fumées arrête du jour au lendemain ? Non. Car cela devient une addiction. C'est pareil pour la bouffe car c'est une addiction. En plus celle-ci nous entraîne dans le tourbillon de la dépression car oui il faut le dire que c'est bien le cas. C'est surtout la culpabilité qui crée cela et le sous-estime de soi-même. En principe la plupart des malades sont effectivement déprimées.

Si tu es hyperphage, alors tu ne dois pas te faire vomir, est-ce bien la cas ? De toute façon les symptômes sont les mêmes que la boulimie. Tu es jeune, je sais que c'est compliqué à faire mais as-tu pensé à t'occuper régulièrement ? Ciné, lire ou autre activité te permettant de ne pas penser qu'à la nourriture ? Si tu ne penses qu'à çà, que tu n'as plus le goût de rien faire et tu pleures souvent, c'est fort probable que tu sois déprimée. Pour te rassurer, je l'ai souvent été surtout à l'adolescence où j'ai frôlé plusieurs le suicide. Ce n'est pas pour te faire peur mais pour te dire que je comprends ta situation. Maintemant, j'ai des pics de dépression mais par période : c'est-à-dire des hauts et des bas. Mais je ne prends plus d'anti-dépresseur qui ne servent à rien du tout.

Comme je ne suis pas médecin, peut-être faudrait-il en parler à ton médecin traitant ? Est-il au courant de ton état de santé ?

Il existe aussi un système d'école soins : tu vas en cours mais tu es hospitalisée en même temps. J'aurais bien voulu le faire ado mais ma mère n'a jamais voulu me faire partir dans le Sud de la France. Du coup, je le regrette encore. Ce n'est pas forcément LA solution mais en cas d'extrême détresse et compte-tenu du contexte familial, émotionnel ... il existe aussi ce genre de centre. Tout dépend du degré de dépression et bien sûr si tu es apte à quitter la famille ! Il existe aussi des centres qui te permettent de maigrir car si tu ne te fais pas vomir, tu dois être en embonpoint ? Le danger est de tout reprendre une fois que tu quittes le centre.

Bon, on attend un peu plus de détails.

Bienvenue ici sans jugement. Ecris tout ce que tu as sur le coeur en respectant l'anonymat des personnes.

quand j'ai commencé à venir ici j'étais vraiment mal : aucune estime de moins, j'avais connu l'anorexie la boulimie et j'étais en phase hyperphage. Aucune estime de moi, j'avais pratiqué l'automutilation en tt genre, dépression...
Je pensais que je ne m'en sortirais jamais et perso c'est le changement qui m'a sauvé. A 18 ans, en septembre dernier, je suis parti loin de ma famille (6 heure de voiture) du coup possibilité de ne les voir que le week end. Première rupture, je retrouve quelqu'un. Je dois etre autonome, m'assumer, me gerer. mon nouvel homme me met la pression pour que je m'améliore, pour me faire murir, et surtout pas d'automutilation. Il y a eu une phase ou je gerais mal la nourriture, je m'achetais n'importe quoi,je mangeais beaucoup et la personne pour me surveiller. Mais voila j'ai muri, changé et grandi. Maintenant je ne suis plus du tout obsédé par la nourriture au contraire je finis par oublié de manger, j'ai faim mais même je ne mange pas toujours. Refuser de la nourriture ne vire plus en crise. Qu'est ce que sa fait du bien ! Mais bon voila, deuxième rupture, très douloureuse cette fois, je suis raide dingue de cet homme, il a des sentiments mais pas aussi fort. On continue de se voir tout les jours alors c'est dur, après avoir passé l'aprem avec le soir quand il me laisse j'ai envie de pleurer et parfois l'envie de m'enfiler une énorme pizza par exemple. Mais voila je ne suis plus la meme
Meme si le contexte actuel est dur, je te raconte tout cela pour te montrer que l'on peut s'en sortir (un bon psy sa aide)
Avant si sa n'allait pas soi je mangeais, soit je me coupais ou les deux. maintenant je prends soin de mon corps j'appren à l'aimer et j'ai énormément pris confiance en moi, j'ai bcp plus d'assurance, je ne suis plus obséder par la nourriture et je peux enfin vivre. Alors que lorsque j'avais ton age j'étais persuadé que je n'en sortirais pas, j'étais usé et j'en avais ras le bol. Crois en toi, soi sur que tu vas t'en sortir !

0 appréciations
Hors-ligne


en effet je ne me fais pas vomir, pas parce que je n'y ai pas penser ou autre mais simplement parce que je suis trop minable même pour arriver à faire ça.
je fais un régime en effet : j'ai 5kilos a perdre mais comment on peut maigrir quand on fait des crises toute la journée?
oui je sors le plus souvent possible : amis, chant, un peu de sport ect... mais j'aime être seul même si je sais que ça me rend encore plus mal mais j'en ai besoin de part ma situation familliale ect...
Mais en ce mommen je me dégoute tellment que je n'ai plus envie de sortir : j'ai peur. samedi je dois aller a une fête il y a une piscine et donc maillot bien sur, et j'ai peur, pas du regard des autres mais plutot parce que je ne me reconnais pas. c'est pas cette personne que je suis et que j'ai envie d'être.
et j'arrive à un age ou j'ai envi de plair aux garçons qui m'intéressent mais comment quand on se suporte pas sois même ? j'ai pas envi de vivre une vie qui n'est pas la mienne. c'est un cercle vicieux et je m'en sors pas.
oui j'ai déjà essayer de me suicider et j'ai aussi fais des crises ou je me suis gratter la main jusqu'à ce qu'elle soi en sang.
oui je n'ai aucune estime pour moi et pourquoi j'en aurai : je sers à rien, je suis pitoyable alors de toute de façon avec une existence pareil et aucune certitude d'un avenir meilleur à quoi bon se battre? quand on lutte déjà depuis si longtemps et sur pleins de domaines ?
moi ausssi je dois gérer plein de choses : les mecs, la famille, les études, les problèmes ... et ça me bouffe j'ai besoin pour aller mieux dans ma tête d'avoir un corps qui me convient mais je ne peux pas si je ne règle pas d'abord certaines choses dans ma tête ...paradoxal et donc impossible à gérer et à résoudre...
alors que faire ...?
je suis désoler si je vous souale en tout cas c'est trés gentil à vous de m'avoir répondu vous n'êtiez pas obligé alors merci beaucoup.mais encore une fois ne vous sentez pas obligé de me répondre je ne veux ennuyer personne ou quoi que se soit.
encore un grand merci ^^.
H&D

0 appréciations
Hors-ligne
je suis nouvelle aussi ici, mais en te lisant, j'ai tout de même envie de t'encourager... à 16 ans, j'étais très mal, dans mon corps, ma famille, mes amies. je me trouvais nulle, affreuse, inutile. je mettais tout sur le compte de mon corps, qui n'était pas ce que je voulais, et qui enflait à chaque période de crise.
aujourd'hui je suis toujours hyperphage, bien moins qu'à cette époque, certe, mais je n'arrive pas à me débarrasser de ces crises. Et pourtant, je suis heureuse.
j'ai appris le bonheur en décidant que moi, je n'étais pas que mon corps! il est l'enveloppe. dedans, il y le vrai moi. et cette conscience est venue en sortant de l'adolescence.je suis devenue adulte, j'ai cherché ce que j'aimais, et je l'ai fait. plus question de me laisser arrêter par mon corps ou par ce que les autres auraient pu en dire. parce que les autres, ça ne les regarde pas!
et il y a des gens qui ont vu le moi dedans. et qui sont auprès de moi. mes amis, ma famille avec laquelle ça va mieux, mon mari, mon fils (9 mois!)
courage! tout n'est pas lié à la nourriture. oui, nous avons une faiblesse. mais personne n'est parfait. développe le reste, apprend à apprécier les petites choses: un beau couché de soleil, un bon livre, de la bonne musique, un bon moment avec quelqu'un.
arrête les régimes. surtout ça, il est impossible de contrôler son corps et si on essaye, il nous le fait payer.
apprend à te faire plaisir, et si tu craques, ce n'est pas grave. le toi dedans est à l'abris.
un jour, je serai fière de moi ...
hyperphagiecompulsive

:c9:

eh bien dites donc çà discute ici ! Je vois que les copines sont toujours fidèle au poste ET UN GRAND MERCI.

Je confirme toutes vos expériences. Oui, il faut apprendre à prendre du recul et çà prend beaucoup de temps, de patienter et çà nécessite des hauts et des bas.

Pour le psy, je pense qu'il est fortement nécessaire à condition de bien le choisir. Mais si quelqu'un est assez fort pour s'en sortir tout seul, pourquoi pas ?


0 appréciations
Hors-ligne


merci de m'avoir répondu.
vitou félicitation pour ton fils ^^.
je sais que ce qui importe c'est l'interieur mais mon enveloppe ne me correspond pas. je ne me sens pas bien parce que je sais que la personne que je vois dans le miroir n'est pas moi. ce que je vois c'est la maladie qui prend encore un peu plus de place de jour en jour : depression et hyperphagie.ça ne m'empêche pas de profiter des bon moments mais je sais qu'il ne dure pas longtemps pour moi. je fais plein de chose : je lie j'écris des chanson des romans, je dessine, je peins, je chante etc... mais j'ai beau tout essayer ça ne marche pas...
je ne sais plus quoi faire...
je continue de me battre comme je peux mais je suis trop fatiguée...
encore merci pour vos réponses à bientôt ^^
H&D
hyperphagiecompulsive

Je confirme que les loisirs y sont pour beaucoup car ils permettent de penser à autre chose et te prouver que tu es capable de faire des trucs biens voir super biens.

J'aimerais bien écouter l'une de tes compos.

Pour le corps, tout est déformé dans la tête. Même si tu as une taille normale tu te vois énorme et quand tu es en surpoids, mieux vaut éviter le miroir...

Sauf que c'est nécessaire de voir son reflet et de ne pas que le détester par le dégoût, la honte... Essayer de repérer une partie de votre corps que vous adorez : les yeux, les mains, les doigts de pieds ? Puis les bichonner.

Il y a aussi le système d'auto massage pour se réconcilier avec son corps.

Pour l'obésité elle ne peut pas disparaitre en 5mn mais le travail sur les crises qui permet de moins en faire à une répercussion directe sur le poids.

L'activité physique permet aussi de bouger tout ce corps que l'on pense inutile. Ca permet aussi d'apprendre à se sentir mieux même si on déteste son corps.

Les loisirs occupent l'esprit et je suis certaine comme le dit si bien Vitou qu'on peut s'en sortir mais en apprennant à ne plus se focaliser sur des sujets qui nous rendent malades.

Alors allons de l'avant et place aux soins du visage ... Ben quoi, faut bien se faire plaisir à sa façon !

0 appréciations
Hors-ligne

je fais de mon mieux pour aller de l'avant mais il y a toujours des gens qui me tirent vers le bas ( consciemment ou inconsciemment) et c'est dur de se battre contre soi même. d'ailleurs j'y arrive pas. j'aimerais bien ne pas me dégouter mais je sais que c'est pas moi ça. cette personne qui pleure tout les jours qui arrive pas à s'en sortir alors qu'avant j'étais limites un robot sans sentiments.je suis obligé d'aller sur un forum tellment j'ai besoin de parler je suis nulle. mais je me bat quand même comme je peux. et il s'avère que je ne peu pas grand chose mdr.
heureusement que je fais pleins de chose mais quand je rentre aïe ... le problème c'est qu'il faut bien que je rentre à un moment donné mdr.
merci de vos réponse à bientot ^^
H&D
hyperphagiecompulsive



Carla la maladie est un combat et c'est grâce à ta force que tu y arriveras.

Ne cesses jamais de te battre car si tu baisses les bras, tu es foutue. Ce n'est que petit à petit que les choses vont s'améliorer et que les crises vont baisser. Mais il y aura des hauts et des bas mais il ne faut jamais désespérer de ne pas pouvoir y arriver.

Chacun(e) d'entre nous a le droit de vivre au moins une fois dans sa vie une vie NORMALE. Alors il faut se battre pour çà et continuer à aller de l'avant même si c'est à sa façon. Il faut les bonnes stratégies qui permettent d'aller mieux et surtout de vivrer normalement.

Bisous

:ct:

0 appréciations
Hors-ligne


Je fais ce que je peux, je me bats mais c'est dur...très dur...c'est pas facile de restiter à soi même.
En tout cas je vous remercie pour tout vos témoignages ^^.

H&D
hyperphagiecompulsive

Bonjour Carla,

Je reviens vers toi pour savoir comment çà va ? Si çà peut t'aider, on a tendance dans la maladie à voir tout en noir et ne retenir que les trucs négatifs qui fait que çà génère une crise. Pourquoi ne pas penser à 1 chose positive qui nous a faite plaisir dans la journée. Ca peut être un sourire, une musique, un compliment (qu'on a tendance à ne jamais écouter)... en y pensant ou alors en l'écrivant sur un carnet. Mais quel est la chose ou l'évènement positif de la journée ? De préférence avant d'aller se coucher afin de s'endormir sur une note positive.

0 appréciations
Hors-ligne

0 appréciations
Hors-ligne
bonjour, je suis nouvelle, j'ai le même problème depuis plusieurs années j'ai 36 ans et ce problème je l'ai depuis l'âge de 14 ans. Alors ma vie c'est surpoid et anorexie pendant 2 mois puis a nouveau on recommence. L'estime de soi point 0. Je me cache à mon mari et mes enfants pour qu'ils ne me voient pas car je suis un mauvais exemple et pour eux je surveille bien que leur alimentation ne deviennent pas pour eux un calvaire. Pour moi ben à l'instant en l'espace d'une heure j'ai manger 6 gâteaux dinosaures, des spéculoos j'ai manger un babybel, du cantal, des princes lu petit déjeuner, de la saucisse sèche 1&2 plit, une nectarine et tout ca peut de temps après avoir fait le repas de midi. Alors là c'est le désespoir complet je fait 1m68 pour 85 kg. Mon mari n'arrête de me demander de maigrir mais je n'y arrive pas, un jour c'est bon le lendemain il suffit d'1/2 h pour que tout bascule. J'aimerai être parfaite et je n'y arrive pas bref c'est la décadence. Comment je vais pouvoir continuer à tenir à manger comme cela jusqu'à ce que mon fois n'en puisse plus????? JE NE SAIS PAS!!!!
hyperphagiecompulsive

Bonjour Vivimimime

Les personnes qui sont avec moi en thérapie comportementale et qui sont mariées expriment toutes le fait qu'elles mangent après que leur conjoint ou ami soit couché car souvent elles ont des réflexions qui tuent. C'est très dur pour eux de comprendre qu'on ne s'empifre pas pour le plaisir mais par maladie.
Plus vous chercherez à maigrir et plus vous ferez de crises. Aussi bizarre que çà puisse paraître, le fait d'arrêter tout régime et de s'autoriser progressivement un biscuit qui nous plait ou autre çà ne va pas faire grossir. Idem pour le paquet de gâteau ou la saucisse pour lesquels on doit tout s'engouffrer. Il faut apprendre à en laisser un peu, laisser 1 biscuit, puis 2. Le principal est de manger à sa faim. Tu peux faire des repas que de biscuits ou de saucisses ou les 2 si tu as envie mais uniquement si ton estomac te dit qu'il a faim. Tu ne grossiras pas et si tu as du surpoids, tu vas même le perdre.

Au début de la thérapie comportementale, je me disais que le Dr racontait n'importe quoi, quand il disait qu'on peut tout manger sans exception mais être à l'écoute de sa faim et de sa satiété. C'est très compliqué de s'avouer çà dans la tête. Comme on est en groupe de malades on se regardait tous en pensant tous la même chose.

Mais il a bel et bien raison. Un personne normale qui mange de tout mais s'est écouté sa faim et suivre la satiété ne grossira jamais. Ce soir, malgré la phobie de manger du gras le soir, j'ai toutefois remplacé mon repas par un bon morceau de fromage, 2 fruits secs, 1 carré de chocolat et une belle coupelle de sorbet au citron.
Impossible de le faire sans passer direct en crises avant. Mais il faut apprendre à s'autoriser les aliments, dédramatiser dans la tête et tant pis si on craque essayez de s'en rendre compte pour que çà ne tourne pas en crise. Ce qui fait grossir c'est de manger au delà de la faim et satiété.

Il y a toujours les rituels alimentaires, mais tout çà vient progressivement. Il faut vous autoriser à manger des choses dont vous avez envie pendant les repas ou dès que vous avez faim. Peu importe ce que dit le mari ou concubin car souvent lui, qui n'a pas ce problème, ne comprend pas que ce n'est pas en disant "fais régime" qu'on va maigrir. Au contraire c'est le régime qui nous rend malade. Tant que les gens n'auront pas compris çà, la maladie persistera. C'est valable aussi pour la famille et connaissances qui souvent ne comprennent rien et enfoncent le clou en rabachant "t'as grossi, t'as maigri" alors que c'est la balance, le contrôle et l'hypercontrôle généré par le régime qui rendent malades.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 153 autres membres