COMBAT CONTRE L\' HYPERPHAGIE COMPULSIVE


hyperphagie... comment s'en sortir ?

0 appréciations
Hors-ligne
Bonjour,
Je découvre ce forum sur cette thématique et je décide de laisser un post. Comme beaucoup, j'ai connu de nombreuses phases de régimes puis de crises d'hyperphagie depuis mes 15 ans... Après des prises de poids, de perte de poids, etc. j'ai décidé d'arrêter régimes and compagnie jusqu'à cet été ou on m'a vanté les mérites d'une super nutritionniste qui faisait des miracles pour faire perdre du poids. J'ai effectivement perdu 5 kilos, mais depuis décembre, je sombre dans des phases de crise qui sont de plus en plus fortes. Je ne peux plus me contrôler, je mange TOUT le chocolat que je rencontre, j'essaie de contrôler les crises et écoutant mon corps, mes envies, ma faim mais ma tête est plus forte et dès le matin, voir la veille, je sais que je vais faire une crise dans la journée. Je ne pense donc qu'à manger, tout le temps, et si je ne cède pas tout le temps, je ne parviens plus à me contrôler. Résultat, je me vois grossir, je me sens faible, je me sens nulle, j'angoisse, j'ai peur de ne jamais retrouver un équilibre. Je dois voir un psy spécialisé dans les TCA mais après de nombreuses psychothérapies sans succès, j'ai peur que ce ne soit encore qu'un leurre...

Dernière modification le 06-03-2012 à 15:41:10

0 appréciations
Hors-ligne
Bonjour,
Moi je découvre à 38 ans de quoi je souffre réellement...depuis l'age de 10 ans, je n'ai cesser de manger, grossir, maigrir, regrossir, partir dans des centres spécialisés, regrossir...parce
qu'on me disait boulimique et qu'on s’attelait plus à me faire maigrir qu'à autre chose... je suis passée à côté de moi et à côté de ma vie entière...La vouant aux autres avec grande abnégation et dénie total de ma personne..L'hyperphagie, ce mot c'est moi...c'est nous... le fait d'être reconnue dans ce que je suis me soulage énormément...l'impression d'être un monstre ou folle s'envole peu à peu...Je ne sais pas si on arrive à se soigner de l'hyperphagie, les traumatismes de nos vies passées sont et resteront toujours en nous...à nous peut être de travailler le moyen de mieux vivre avec...de mieux les gérer, mieux gérer nos émotions...et puis essayer de remplir nos vies avec autres choses que de la bouffe...essayer de se récompenser autrement...c'est dur je sais...moi la première...et ce qui est le plus dur à mes yeux c'est de ne pas être comprise par les personnes que nous aimons et dont nous avons désespérément besoin de leur soutiens...peut être faut il commencer par ça ! Arrêter d'attendre d'être comprise, se comprendre soi même, arrêter d'avoir peur de tout et de rien et de la vivre notre vie tous simplement...j'ai envie de croire en cet instant que cela peut être aussi facile...
Si tu ne te contrôle pas aujourd'hui, tu le pourras demain...
La pulsion alimentaire est là, ne vas pas à l'encontre...
Essaye de déterminer le ou les facteurs déclenchant...et éloignes t'en un moment...T'es pas nulle du tout, ton équilibre tu le retrouveras, nous le retrouverons en étant honnête avec nous même et respectueuse de ce que nous sommes au fond de nous...des êtres ultra sensibles....
kk

0 appréciations
Hors-ligne
Merci pour ton message qui me réconforte, qui me fais me sentir moins seule dans cette lutte permanente. Je déteste tout ça car je pensais m'en être sortie... Il faut apprendre à vivre avec, savoir que ça fait partie de nos vies, que ces épisodes font partie de nous... effectivement comme tu le dis, j'attends d'être comprise par ceux que j'aime, celui qui partage ma vie, mais en réalité, on ne peut pas le demander, et c'est dur, aussi de penser que l'autre nous juge. J'ai tellement peur de perdre tout ce que j'ai construit...
Je crois que le monde dans lequel on vit est fou, au lieu d'écouter vraiment ce qui se passe en nous, on nous sommes de maigrir, de prendre le contrôle, d'aller contre soi, alors qu'au final c'est cette négation de nous même qui nous entraîne vers ces dérives, l'hyperphagie. Aujourd'hui, je ne cherche pas à perdre du poids, juste arrêter ces compulsions, arrêter les crises qui me rendent folles du matin au soir... Merci vraiment pour ton message

0 appréciations
Hors-ligne
Bonjour !

Je m'appelle Lorédana , j'ai 28 ans . Je suis infirmière .
Comme vous toutes j ai beaucoup souffert et je souffre toujours d'hyperphagie . Le fait que je sois très sportive avec un métier très actif m'a empeché d'atteindre l'obésité .
Mais je suis néanmoins en conflit perpétuel avec la nourriture .
Aujourd hui je ne me fait plus vomir , non , mais les grignotages et les compulsions me bouffent la vie , d'autant qu'ayant passé 2 mois il y a 5 ans a ne manger que 2 tranches de jambon par jours j ai bousillé mon métabolisme de base ... du coup , le sport compense mais je paye le moindre écart ... je grossis très vite .
J'aimerai me débarrasser de ces comportements , etre en paix avec la nourriture quand je vois les autres pour qui il est si simple de ne pas finir leur assiette ...
Pour qui il n'est pas culpabilisant de manger un bon repas ,
Qui ne se jette pas sur la nourriture pour maitriser une émotion , un problème . Qui ne s'achete pas une douceur en se disant qu'il l'ont bien méritée celle la ... Vous vous reconnaissez ?
Voila ... j en suis la ... en tenter de nouveau un combat contre ces démons . Je suis motivée .
Autant a perdre un peu de poid qu'a me sentir saine avec la nourriture . Car c'est ca que je veux qu'elle devienne : De la nourriture , non de la bouffe , non un défouloir .
Je suis ravie de vous rencontrer , j'espère pouvoir soutenir certaines d'entre vous et recevoir un soutien en retour ..
Bises Lorédana
Lorédana

0 appréciations
Hors-ligne
Hello Lorédana et merci pour ce message. Heureusement que ce genre de forum existe pour partager des ressentis... quand le monde extérieur ne comprend pas. Moi aussi je suis assez sportive, mais mes écarts sont tels en ce moment que j'ai pris 6 kilos en moins de 2 mois. J'ai tellement fait yoyo dans ma vie que mon corps est habitué à ça et dès que je mange, je le paie !
Je suis comme toi, envieuse de ces personnes qui peuvent manger un bon morceau de chocolat sans désirer manger la tablette, qui vont faire un gros repas et juste prendre une soupe le soir parce qu'ils n'ont pas faim... et ce le plus naturellement du monde.
J'ai décidé de me prendre en main et de voir un psy pour ne plus fonctionner sous un mode binaire : je mange sainement, avec des restrictions / je sombre dans des phases de bouffe incontrôlées... Le pire c'est que je n'aime pas spécifiquement ce que je bouffe, j'ai juste besoin de me remplir... comme si ce besoin, cette nécessité était ma raison de vivre. Et je m'en veux d'avoir encore une fois voulue croire qu'un régime hypocalorique pourrait me faire perdre mes kilos, que mes vieux démons ne reviendraient pas...
Comme toi, je veux que la "Bouffe" redevienne ce qu'elle était de la bonne nourriture qui fait du bien au corps parce qu'il en a besoin, qui n'est plus une obsession quasi permanente ou du matin au soir je me demande quand je vais flancher et pour quoi je vais flancher... Moi aussi je suis motivée, je me lance dans une thérapie axée sur les TCA pour redonner à chaque aliment sa juste place et travailler sur mes émotions, pour les vivre, les exprimer et ne plus les reporter sur la bouffe.
Merci de ton soutien, et je suis là pour en apporter aussi, :)

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 153 autres membres