COMBAT CONTRE L\' HYPERPHAGIE COMPULSIVE


SAUVEZ MOI!!!

0 appréciations
Hors-ligne
J’ai 23 ans , et je penses être hyperphage. J’ai besoin de perdre 20kg. Kilos en trop que j’ai accumulé en presque 4 ans suite à une rutpure de ligament ( deux fois en 4 ans) qui m’empêche de faire du sport.
J’ai toujours eu une mauvaise image de mon corps depuis mes 13 ans, je me suis toujours trouvé grosse. Mais en plus je suis inquiète parce que le fait d’être vraiment obèse (71kg pour 155cm) me rassure maintenant, comme si au moins j’ai vraiment une bonne raison de me sentir mal dans ma peau.
Et je veux m’en sortir mais je craque toujours au bout de 2 jours quand la pression et le stress du régime monte. La dernière fois (c’était mercredi dernier) j’ai pris : 3 esquimaux, trois plats de résistance avec du riz et 1/2kg de steak, des la salade, des cacapigeons (au total 500g) et des nouilles (2 paquets individuels) avec des fruits (banane et mandarine). J'en étais malade après.
Il est difficile de résister, je suis faible. Et seule au monde. Dans mon pays, les gens n’accepte pas et ne comprenne pas que quelques fois manger est un besoin comme presque vitale pour vous tenir encore dans ce monde. Ils sont là à me dire tout le temps combien j’ai grossi depuis (50 kg en janv 2008) comme si je ne le savais pas.
Bref j’ai besoin d’aide !! je veux perdre 20 kg. Je peux actuellement reprendre la natation. SVP aidez moi, soutenez moi. Je suis une grosse chenille égarée et je veux devenir papillon.
Contactez moi à mon adresse : ai211@hotmail.fr
miemie la chenille
hyperphagiecompulsive

Bonjour,

Toi seule a la capacité de te sauver si tu le veux et le peux.

Si je comprends bien, tu as pris du poids suite à arrêt du sport du fait de 2 blessures en 4 ans. Le fait de se sentir grosse, même les maigres te diront qu'elles se sentent grosses. Il faut voir si dans ta tête tu te vois telle que tu es ou si tu as une image déformée. Si tu te vois telle que tu es, forcément 20kg de plus tu ne vois que les défaults du miroir et tu as conscience de la prise de poids. Mais tu vas arranger tout ça, le principal est de ne pas focaliser là dessus car si tu vois que le négatif tu vas être découragée. Essaye de te regarder de temps en temps mais pas que çà devienne obsessionnel.

L'arrêt du sport ne te permet plus de dépenser les calories suite aux repas. Sauf que le sport donne faim car tu dépenses de l'énergie.

J'en déduis que même si tu as arrêté le sport, tu continues de manger plus que de ce que te réclame ton corps (car tu ne peux plus dépenser de calories et ta valeur énergique a baissé) sinon tu ne grossirais pas.

Avais tu des crises alimentaires ou un bon coup de fourchette avant l'arrêt du sport ?

Le fait de ne plus arriver à dépenser stress et énergie dans le sport suite à tes blessures, tu peux avoir fait un transfert vers la nourriture. Quand tu pourras reprendre le sport, il se peut que ces crises temporaires mais qui commencent à devenir récurrentes diminuent petit à petit.

Surtout ne fait pas de régime, çà ne sert à rien et tu vas tout reprendre et ce sera pire.

Essaye de voir si tu peux faire la natation ou autre sport qui ne sollicite pas chevilles et genoux.

Essaye aussi de voir si tu manges de tout au delà de la faim et de la satiété.

C'est rare que je connaisse un ou une sportif qui n'a pas pris de poids en arrêtant le sport. Pour moi, si tu n'as pas de TCA, quand tu pourras reprendre une petite activité sportive, tout se remettra dans l'ordre.
En attendant, captive ton attention sur la quantité que tu manges par rapport à ce que tu devrais manger sans le sport.

Tu n'es pas forcément hyperphage, mais c'est bien de se manifester car çà peut arriver tardivement chez certaines personnes

Bisous et prends soin de toi

0 appréciations
Hors-ligne
Bonsoir!

Merci beaucoup d'avoir pris le temps de répondre.

J'adore ton introduction, d'ailleurs je me le répèterai chaque matin!

Par rapport à mon historique alimentaire, il est vrai qu'avant mon accident même avec le sport. je faisais des crises depuis mes 13 ans d'ailleurs.C'est un acquis de ma mère je suppose (que je ne blâme pas) mais c'est normal, elle fait un genre de boulimie non vomitive à chaque fois qu'elle revenait de son boulot depuis aussi longtemps que je me souvienne. Et j'ai suive juste parce que le soir est le seul moment où ma mère et moi nous nous retrouvions et que pendant qu'elle mangeait je mangeait aussi (ce qu'elle prends). En ces temps, on ne s'inquiétait pas, j'étais maigre comme un clou car j'étais asthmatique (je le suis encore mais ça a atténué)... je ne sais pas si ça a avoir avec ma forme .
Puis en grandissant, ma mère commençait à me dire de faire attention que je commence à avoir de gros bras etc... et j'ai paniqué c'est là que j'ai commencéles régimes. Un coup je ne mangeais rien le matin et le soir, un coup je ne mange rien la journée et dès fois je pique une crise et je m'empiffre à mort en cachette.je courais pour éliminer. je suis momentanément un régime, je reprends à faire des crises, je ne mange quasiment rien dès fois que de l'eau pendant 1 semaine et je cours. Et je balançais entre 50 et 55 kg jusqu'à l'accident (le premier). Après, j'ai encore réussi à faire un régime et je commençais à maigrir et voilà que je tombe et me blesse à nouveau. je vois alors mon corps reprendre ces graisses et depuis je ne me relève plus . Je n'arrive plus à suivre de régime (Maintenant, je sais que je ne dois pas du tout en faire et manger sainement). Le pire c'est que dès que ma mère m'aperçoit en train de manger elle me dit :" fais attention à ce que tu mange!!, tu mange du riz?! et ton régime?". Sur le moment je m'ennerve et je pleure et j’abandonne je fuis pour ne pas manger mais plus tard dans la nuit j'ai comme un mal dans tout mes organes (à l'intérieur) et ça ne se calme pas que si je fini de manger : 1 cake entier, ou des paquets de biscuits.

entre autre, j'habite Madagascar et danns mon pays, y a pas de psychologue et personne ne semble vivre ce que je vis. Par contre je me retrouve beaucoup dans ce que les autres blogueuses raconte. Et les rares fois où j'ai été voir des nutritionnistes et leur ai dit ce que j'avais: elles m'ont traité juste avec un régime super contraignante.

Voilà mon histoire. J'espère ne pas ennuyé.
Pour ma part, je pense que c'est de ma faute si j'en suis à ce point à tout le temps faire des régimes qui m'entraine à des craquages monstrueuses et des jeunes terrible. Sauf qu'avec ce que j'ai à faire maintenant je n'ai plus la volonté de faire un régime ou des jeûnes ou que mon corps à trop souffert des jeunes que je faisais tous les deux semaines.

Pour conclure donc, je vais justement reprendre la natation, et ne pas suivre un régime. par contre j'aimerai savoir dans quelle mesure je saurais si ce que je mange n'est pas trop ou pas assez pour mes activités si je vais faire de la natation 1h par jour avec deux temps de repos dans la semaine, mes études d'ingéniorat et un boulot à mi-temps?

Je sais que je dois me ressaisir et être patiente et c'est dans cette patience que j'ai surtout besoin de soutien parce que mon mal être me pousse à avoir des résultat au plus rapide sinon j'abandonne (hélas). C'est pathétique je sais mais je ne sors plus de chez moi, je ne vais plus à l'église même, je n'ai plus revu mes amis depuis que je fais 71 kg. j'ai horreur de moi, je pense au pire des horreurs des fois. Mais heureusement je me ressaisie encore assez en pensant à ma mère qui n'ai que moi (et son compagnon, mon père nous a abandonné il y a longtemps).

Merci encore de prendre du temps pour moi.
Bisous.
miemie la chenille
hyperphagiecompulsive

Ce qu'il faut que tu comprennes est avant tout que le jeûne te prépare à faire les futures crises. Pourquoi ? Car tu ne peux pas lutter éternellement contre les besoins primaires qui sont entre autres boire mais aussi manger.
Mieux vaut ne pas jeûner et manger ce dont tu as envie à ta faim plutôt que jeûner puis se jeter sur tout et n'importe quoi en un temps record car tu es trop affamée. Ensuite tu te dis "foutue pour foutue allons y gaiement et tout y passe" et c'est çà qu'on grossit (sauf pour les personnes se faisant vomir quoiqu'une partie peut toutefois être gardée). Ecrire ceci aurait été impensable de ma part il y a quelques mois encore. Mais c'est une réalité !
Fais toi confiance et essayes petit à petit d'écouter tes besoins primaires et de les satisfaire sans excès. Mais çà se fait petit à petit et c'est parcours très long. Toutefois je t'encourage à persévérer dans tes efforts.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 153 autres membres