COMBAT CONTRE L\' HYPERPHAGIE COMPULSIVE


Une guérison en vue?

0 appréciations
Hors-ligne
Bonjour,

Je suis hyperphage depuis maintenant 10 ans et en effet jusqu'ici je tentais de controler mes crises par divers régimes ou activités (échecs à chaque fois, absence de crises pendant 10 jours de controle forcé puis rebelotte en bien pire après).
J ai entamé il y a 4 mois une thérapie avec un psychologue qui ne recherche pas à controler mes crises mais plutot à trouver ce qui les déclanche en moi (enfance blablabla). Ce qui est intéressant c'est que la cause du problème n'est pas forcément celle qu'on croyait.
Je vois mon psy tous les 15 jours et entre temps j ai des exercices de respiration, écriture, projection mentale. En gros j'apprends à m'aimer et à m'écouter, me rassurer.

Aujourd'hui je fais encore des crises après 4 mois de thérapie mais j ai une nette amélioration
- Crises moins violentes (moins de quantité de nourriture ingérée)
- Crises bien moins nombreuses et surtout moins longues, avant ça pouvait être 3 semaines d'affilée, maintenant c'est plutot 1 jour de temps en temps.
- J arrive à déceler le moment ou la crise va arriver, dans certains cas si je pense savoir la cause (le "moi" qui déclanche la crise: l enfant peureuse, l ado en colère?) j arrive à appliquer les exercices donnés par mon psy et à éviter cette crise

Ma thérapie est constituée d'exercices visant à me réconcilier avec moi même, à m'assumer en temps que femme tout en rassurant les différentes "personnes" qui me constituent (moi enfant, moi ado et mes craintes de l'époque qui se manifestent aujourd hui par la nourriture, l'anxiété).
Je pense que j ai encore beaucoup de chemin à parcourir mais pour la première fois en 10 ans je vois une nette amélioration et je me dis que ce n'est que le début.

Voilà pour mon témoignage, j'espère apporter de l'espoir et du courage aux personnes souffrant de cette maladie, je suis loin d'être guérie mais j'ai vraiment espoir et surtout j ai une meilleure estime de moi même grace à cette thérapie.
hyperphagiecompulsive



Bonjour Linoa665

Je suis super contente d'avoir lu votre témoignage !

Votre étes sur la bonne voie et votre thérapie a l'air bien efficace. Si vous avez des exercices à faire à la maison, vous devez certainement voir un psy thérapie cognitivo comportemental ou alors un psy qui doit utiliser ce genre de méthode même si ce n'est pas forcément mentionné sur sa plaque d'entrée.

Pour les crises, c'est également ce que je vis actuellement, elles sont moindres, je peux les sentir venir et mieux les contrôler. Mais ce n'est pas encore çà. Disons que je suis moins sensible aux publicités avec ces produits marketing qui hantent la tête jusqu'à ce que je craque.

Pour le travail sur soi-même, c'est long mais çà en vaut la peine. Il faut que l'enfant heureux ou l'adulte sain naisse en nous. J'en parlerai lors de la publication de la seconde partie de mon article sur les schémas cognitifs. Je n'ai pas dormi de la nuit pour le finir. APrès s'être couchée à 6h du matin, j'ai un mal de crâne.

On pourra dire tout ce que l'on voudra, de mon côté, j'ai toujours privilégié la diététique et les régimes avant la psy. Maintenant, j'ai laissé tomber les régimes pour blinger le côté psy. Et je voies une nette amélioration.

Vous pouvez compter sur mes encouragements les plus sincères et vous êtes la bienvenue sur ce blog.

Le mot "guérison" ne fait pas partie de mon vocabulaire pour le moment mais c'est bien ce que je vous souhaite.



A toute les deux je vous souhaite vraiment une guérison ! Cela fait tellement de bien lorsque la nourriture n'est plus une obsession !
Moi c'est le changement qui a été la clef de ma guérison : nouvelle ville, loin de ma famille pour prendre du recul, nouvelles études, rupture avec mon ex, nouvelle relation depuis 6 mois maintenant. Tout cela m'a fait évolué, changer, murir...
L'obsession de la nourriture n'est plus là, je n'ai plus de crise, je commence enfin à gerer sereinement la quantité que je mange.
De plus j'ai enfin trouvé le courage d'aller voir un psy, tout les quinze jours, j'ai commencé il y a deux mois mais je pense que cela me fera vraiment du bien, j'ai trouvé le bon je crois.
Je suis devenu accro au sport, si je ne vais pas à la salle de musculation tout les jours sa ne va plus du tout, moi qui était tant réfractaire au sport avant.
Tout n'est pas parfait encore : j'angoisse facilement, dernierement j'etais tellement angoissé que j'ai fait des convulsions. Parfoi jai encore envie de me couper, ou des idées noires mais je résiste à tout sa.
maintenant mon objectif est que je sois totalement sereine avec la nourriture, de prendre confiance en moi, de continuer ardemment le sport, de moins stressé.
Tout cela s'est fait progressivement, sans même que je m'en rende compte..
hyperphagiecompulsive



Waouh ! Marie ! Tu viens de me mettre KO !!!

Déjà je suis surprise que tu ne sois plus avec "ton ex". Alors je me demande si tu es toujours dans le 76 ? Et puis, pour le reste, je suis tellement contente pour toi ! Tu me donnes les larmes aux yeux (de joie) bien sûr.

Tu étais tellement dans la détresse que tout à coup je te retrouve transformée, en train de VIVRE !!

Je confirme qu'à un moment donné il faut savoir réfléchir en adulte sain et prendre les bonnes décisions pour sortir du tunnel. Manifestement tout à changer chez toi.

Effectivement, je vois que tu t'en sors même si tu peux avoir encore quelques petites faiblesses. Le principal est de les voir venir et savoir comment réagir ou plutôt comment ne pas mal réagir (compulsions alimentaires, te couper...).

Je suis tellement contente ! T'es sur la bonne voie. Surtout continue ainsi. Pour le psy je confirme, il faut bien le choisir même tous les 15 jours, c'est toi qui décide.

De mon côté, çà va un peu mieux. Je commence à relever la tête de ma rechute que je traîne depuis presque 3 ans. Mes crises commencent à être moins importante et je viens d'aller en consultation de contrôle à l'hôpital et devines : j'ai perdu 10kg depuis le début de cette année. Je m'autorise des aliments interdits (comme un plat cuisiné exemple moussaka) mais en quantité raisonnée. Et puis j'ai repris la piscine.

Pour le stress, j'ai comme toi encore un problème. J'ai du mal avec automatiquement j'ai peur de faire une crise suite à une situation stressante. Exemple, truc à la con, j'avais tellement peur de la consultation d'aujourd'hui qu'hier justement j'avais RDV chez mon psy. Je me suis effrondrée chez lui, en lui disant que j'avais peur du RDV du lendemain au point d'en faire de l'hypertension, migraine, jambes tremblantes.... En fait ma peur est celle de la peur de la rechute car à chaque fois que je sors d'un RDV médical comme celui d'aujourd'hui, tu peux en être sûre que je vais faire une crise que je sois contente ou pas du résultat de la consultation. Le psy m'a demandé de l'appeler après consultation ce que j'ai fait. Maintenant je suis rentrée chez moi. J'ai mangé quelquechose et bu un thé. Mais je n'ai pas fait de crise. Le psy m'a rassurée rien que d'entendre sa voix. Ouf, j'ai eu chaud ! Mais à chaque fois, je ne vais pas appeler le psy à la rescousse ? Je vais lui demander la semaine prochaine comment faire.

Gros bisous, il faut que je parte à la piscine et toi à la muscu. Bisous Bisous. Je t'adore.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 153 autres membres